Samaipata

Avec Mauricio, nous avions planifié de nous revoir après avoir visité les missions jésuites. Il participait au salon du fromage et du vin (bien français comme thème) à Santa Cruz, nous devions nous y rendre aussi, mais l’entrée était hors budget… Nous nous retrouvons donc à Samaipata. Mauricio est accompagné de Mauricio, un ami qui travaille à Santa Cruz et qui est originaire de Tarija.

Samaipata est un petit village très agréable situé dans une magnifique vallée et entouré d’une forêt luxuriante. Il est très populaire auprès des touristes boliviens et étrangers. A 9 km, on trouve le mystérieux site cérémonial pré-hispanique connu comme El Fuerte.

Vue depuis le mirador de notre hôtel

Vue depuis le mirador de notre hôtel

Rue à Samaipata

Rue à Samaipata

Pendant notre premier jour, en attendant les Mauricios, nous flânons dans les ruelles de Samaipata. C’est dimanche, il y règne une atmosphère festive : mercado, musique dans les rues, balade dominicale des familles, etc. Nous pousserons la balade jusqu’à un mirador qui nous offre une jolie vue sur le village. Sur le flanc des collines, nous voyons quelques rangs de vignes. Tarija n’aurait donc pas l’exclusivité de la production viticole bolivienne…

Panoramique sur Samaipata et ses environs

Panoramique sur Samaipata et ses environs

Vue sur "El pueblito"

Vue sur “El pueblito”

En fin de journée, nous retrouvons les Mauricios. Ils ont choisi le même hôtel que nous ! Nous dégusterons sur le mirador de l’hôtel, 2 bonnes bouteilles de vins tarijenos !

Le lendemain matin, nous partons visiter le site El Fuerte. Au centre du complexe se trouve une grande roche sculptée d’une grande quantité de dessins tels que des animaux et des figures géométriques. Tout au tour, on trouve des ruines de bâtiments incas. Les sculptures sont antérieures à l’ère Inca (environ 1000 ans avant JC). Comme son nom ne l’indique pas (El fuerte : le fort), le site était un centre religieux et cérémonial avant l’occupation coloniale.

Tous en voiture !

Tous en voiture !

En route vers El Fuerte, l'équipe au complet

En route vers El Fuerte, l’équipe au complet

On the road

On the road

Le site est vraiment très joli, il offre de belles vues sur les vallées voisines. Nous nous y baladons en toute tranquillité.

La route en construction pour se rendre au site El Fuerte

La route en construction pour se rendre au site El Fuerte

Au premier plan un puma (arc de cercle) et les 2 bandes parallèle au fond une piste d'atterissage pour OVNI...

Au premier plan un puma (arc de cercle) et les 2 bandes parallèle au fond une piste d’atterissage pour OVNI…

Vestiges incas (plus récent que la pierre taillée)

Vestiges incas (plus récent que la pierre taillée)

Vestiges espagnoles

Vestiges espagnoles

Mauricio sur la place centrale, à coté, vestige d'un bâtiment Incas

Mauricio sur la place centrale, à coté, vestige d’un bâtiment Incas

Cabeza de l'Inca (formation naturelle ou intervention humaine ?)

Cabeza de l’Inca (formation naturelle ou intervention humaine ?)

 

Pas bien...

Pas bien…

The dream team

The dream team

Au retour, nous nous arrêtons à un petit restaurant pour déjeuner suivi bien sur de la sieste quotidienne. Nos amis ayant décidés de prolonger la sieste, nous les laissons et partons visiter un centre de refuge pour animaux. Le site est à l’extérieur de la ville, il accueille des animaux sauvages maltraités par l’homme (animaux de compagnies, etc.). L’équipe est composée de jeunes volontaires, ils soignent les animaux avant de les relâcher dans la nature (quand c’est possible). Certains animaux ont tellement été mal traités que le retour à la vie sauvage n’est plus possible.

A el refugio, gato des montagnes

A el refugio, gato des montagnes

Tortuga

Tortuga

Perroquet

Perroquet

C'est l'heure de la comida

C’est l’heure de la comida

Ecossage de petits pois

Ecossage de petits pois

Chancho des montagnes très calins

Chancho des montagnes très calins

Dindon et canards

Dindon et canards

Nous retrouvons nos 2 amis autour d’une bière avant de passer à table puis 2 dernières bouteilles de vin à l’hôtel.

Patio paisible de l'hôtel

Patio paisible de l’hôtel

Salon lecture de l'hôtel

Salon lecture de l’hôtel

Le lendemain matin, c’est l’heure des adieux. Les Mauricios s’en retournent à Santa Cruz. Nous, nous décidons de rester une journée de plus, il y a quelques balades sympathiques dans les environs.

Malheureusement, suite à l’impossibilité pour nous de retirer de l’argent dans les 2 distributeurs du village, nous écourterons notre séjour à Samaipata, pour nous rendre à Santa Cruz et de là bas prendre un bus vers Sucre.

La galerie habituelle :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :