La Paz

Du 01/08 au 11/08 :

On pose nos valises à La Paz, capitale la plus haute du monde, établie entre 3200 et 4000 mètres.

En arrivant de l’Altiplano, on découvre au pied des majestueux sommets des Andes culminant à plus de 6000 m, l’énorme cuvette abritant cette métropole.

La Paz et le mont Illimani

La Paz et le mont Illimani

La Paz est aujourd’hui la capitale du pays : siège du gouvernement, de l’église, de la vie culturelle. C’est une ville surprenante où se mêlent les cultures occidentale et andine, les croyances et les religions.

La Paz by night

La Paz by night

C’est un condensé de Bolivie. Du quartier des marchés traditionnels, on traverse quelques rues pour se retrouver au cœur du quartier historique et des affaires. Deux mondes opposés, qui coexistent à 200 mètres de distance. En toile de fond : le bruit des klaxons et des moteurs est omniprésent, ajoutez à cela un air chargé de gaz d’échappement et vous voilà à La Paz.

Marché coloré à La Paz

Marché coloré à La Paz

Jupes traditionnelles

Jupes traditionnelles

La ruelle vue du haut

La ruelle vue du haut

La place aux pigeons avec tout au tour les bâtiments gouvernementaux

La place aux pigeons avec tout au tour les bâtiments gouvernementaux

L'église San Francisco

L’église San Francisco

Vue sur le quartier des affaires

Vue sur le quartier des affaires

A notre arrivée, nous avons la chance de pouvoir assister à un des défilés majeurs de la ville : Entrada Universitaria. Cet événement annuel est organisé par les universitaires des différentes facultés. Les étudiants se réunissent en groupe et dansent sur tout type de musique (folklorique, moderne). Les costumes sont plus colorés les uns que les autres, c’est un vrai régal de voir défiler ces danseurs. Le défilé continuera jusque très tard dans la nuit.

Entrada Universitaria 2014 - 1

Entrada Universitaria 2014 – 1

Entrada Universitaria 2014 -2

Entrada Universitaria 2014 -2

Entrada Universitaria 2014 - 7

Entrada Universitaria 2014 – 7

Entrada Universitaria 2014 - 9

Entrada Universitaria 2014 – 9

Entrada Universitaria 2014 - 12

Entrada Universitaria 2014 – 12

Entrada Universitaria 2014 - 20

Entrada Universitaria 2014 – 20

Entrada Universitaria 2014 - 14

Entrada Universitaria 2014 – 14

Entrada Universitaria 2014 - 29

Entrada Universitaria 2014 – 29

Entrada Universitaria 2014 - 28

Entrada Universitaria 2014 – 28

Le jour suivant, nous embarquons à bord du tout nouveau téléphérique de la ville, il permet de relier La Paz et l’Alto situé sur l’Altiplano. Le trajet qui dure une bonne quinzaine de minutes est à couper le souffle, la vue est vertigineuse depuis les cabines. Les pacenos viennent en famille pour essayer ce nouveau moyen de transport moderne, rapide et économique. Dans la cabine nous montons avec des locaux et nous rigolons un peu car nous voyons qu’ils n’ont pas l’habitude du téléphérique et ont un peu peur : ils se cramponnent au siège, ils ont les traits du visage tendus, etc.

Le tout nouveau téléphérique reliant La Paz à l'Alto

Le tout nouveau téléphérique reliant La Paz à l’Alto

Les cabines rouges du téléphérique, la vue y est magnifique

Les cabines rouges du téléphérique, la vue y est magnifique

Nous arrivons donc à Alto qui accueille le dimanche un immense marché. Il est incroyable, grouillant de milliers de personnes, on y trouve de tout et n’importe quoi. Nous aimons déambuler entre les étals des commerçants, mais pour Agnès le plaisir sera de courte durée. Dans un passage plus serré, elle a reçu un crachat sur la joue, certainement dans le but de la distraire car quelqu’un a tenté d’ouvrir une des poches de sa veste. Après ce petit incident, qui nous a rendu méfiants, nous préférons redescendre n’arrivant plus à profiter des lieux.

Nous quittons La Paz quelques jours pour un joli trek dans la Cordillère Royale. Le jour de notre retour nous avons diné dans un restaurant français : Chez Moustache. Nous vous le conseillons grandement surtout après plusieurs mois d’abstinence… Putain que c’est bon la “bouffe” française, on a vraiment de quoi être fier !

A notre retour, nous descendons dans les Yungas visiter la ville de Coroico. La descente est vertigineuse, nous faisons une chute de 2400 mètres, pourtant les 2 villes sont distantes de seulement 55km (à vol d’oiseau)… C’est d’ailleurs ici qu’il est possible de faire la descente en vélo via la Ruta de La Muerte. Nous nous descendons en bus par la nouvelle route aménagée et plus sûre. Finalement, nous arrivons dans un climat quasi-tropical, le changement avec le froid de La Paz n’est pas désagréable… C’est dans cette région qu’est cultivée la feuille de Coca.

Culture de Coca dans les Yungas

Culture de Coca dans les Yungas

Le lendemain, nous nous rendons sur le site archéologique de Tiwanaku (cité pré-inca). La civilisation possédait une réelle maitrise de la taille de la pierre et de l’architecture. Sur le temple principal, on trouve le plus célèbre des monuments : la Porte du Soleil (Puerta del Sol). Le portail a été construit dans un seul bloc (10 tonnes), il mesure 4 mètres de large et 3 mètres de hauteur…

Site archéologique de Tiwanaku, au premier plan le temple majeur et en arrière plan (la colline) une ancienne pyramide faite de brique en adobe

Site archéologique de Tiwanaku, au premier plan le temple majeur et en arrière plan (la colline) une ancienne pyramide faite de brique en adobe

Construction Tiwanaku

Construction Tiwanaku

Statue sur le site de Tiwanaku

Statue sur le site de Tiwanaku

La Puerta del Sol

La Puerta del Sol

Détails de la Puerta del Sol

Détails de la Puerta del Sol

Temple semi enterré avec les têtes des dieux des peulples conquis

Temple semi enterré avec les têtes des dieux des peuples conquis

Détail sur une des têtes sculptées

Détail sur une des têtes sculptées

Aux abords du site, 2 musées présentent quelques pièces appartenant à la civilisation Tiwanaku. Nous conseillons de visiter les lieux avec un guide, chose que nous n’avons malheureusement pas faite…

A notre retour, nous assistons à un spectacle de Lucha Libre. C’est du catch, avec la particularité que des femmes en habits traditionnels (las cholas) font aussi le spectacle. Bonne ambiance garantie. La foule composée de touristes (aux abords du ring), puis de locaux sur les gradins est très réceptive, il faut dire que le jeu de scène des catcheurs est plutôt bon.

Combat de Lucha Libre

Combat de Lucha Libre

Ca va faire mal !!

Ca va faire mal !!

Je voudrais pas être à la place du squelette

Je ne voudrais pas être à la place du squelette

Le clou du spectacle, les Cholitas entrent en scène !

Le clou du spectacle, les Cholitas entrent en scène !

Tenues traditionnelles

Tenues traditionnelles

Haute voltige

Haute voltige

Matthieu ne fait pas le fier

Matthieu ne fait pas le fier

Trio de choc prêt à monter sur le ring

Trio de choc prêt à monter sur le ring

Les touristes sont de vrais gosses, on leur accordent 5 minutes sur le ring et c'est la pagaille !

Les touristes sont de vrais gosses, on leur accorde 5 minutes sur le ring et c’est la pagaille !

Combat mixte men vs Cholitas

Combat mixte men vs Cholitas

Figure acrobatique

Figure acrobatique

La galerie finale :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :