Arequipa

Du 14/08 au 17/08 :

“Au revoir la Bolivie, bonjour le Pérou”.

Drapeau du Pérou

Drapeau du Pérou

Nous quittons Copacabana pour Puno. Pour passer la frontière nous avons pris un mini van qui nous a déposé à la douane bolivienne. Une fois le passeport tamponné, nous marchons 5min jusqu’au poste de douane du Pérou. De nouveau un tampon sur le passeport et nous prenons un taxi qui nous emmène jusqu’à la ville la plus proche (5min de trajet, à peine). Puis nous reprenons un mini van qui nous emmène au terminal de Puno. Pour aller jusqu’à l’hôtel nous prenons un vélo taxi. Le conducteur en bave ! A plusieurs reprises il pose le pieds à terre pour pousser sa carriole ! Nous deux plus les deux gros sacs, on n’est pas tout léger!  Au bout du compte ça nous est revenu plus cher que de prendre le taxi, mais c’était amusant comme moyen de locomotion.

Nous avions pour objectif de faire une randonnée sur les bords du lac Titicaca côté péruvien, mais Agnès est de nouveau malade (pas très bien remise de la tourista) et reste toute une journée cloîtrée au lit. Nous annulons la balade et décidons de rejoindre directement Arequipa le jour suivant. Pendant la journée “off” d’Agnès, Matthieu est allé acheter avec beaucoup de difficultés les billets pour le Machu Picchu. C’est bon ! Nous irons voir le Machu Picchu et le Wana Picchu le 13 septembre (heureusement ce n’est pas un vendredi!). Nous partons le matin de Puno direction Arequipa. Nous sommes installés sur les deux premiers sièges du car et avons droit à une vue panoramique pendant les 6h de trajet. Les paysages sont splendides.

Arrivés à Arequipa nous déposons nos affaires à l’hôtel San Catalina. Hôtel avec beaucoup de charme car c’est une ancienne bâtisse coloniale, avec un patio très agréable et une belle vue sur la ville depuis les terrasses en toiture. Après avoir fait un tour dans la ville nous la trouvons très agréable, il y fait plus chaud qu’à Puno (et on apprécie !). Elle est beaucoup plus occidentalisée que les villes de Bolivie : bâtiments de l’époque coloniale, allée piétonne, magasins avec enseignes lumineuses, moins de petits vendeurs ambulants, etc.

Cathédrale d'Arequipa

Cathédrale d’Arequipa

Place principale avec en arrière plan la cathédrale

Place principale avec en arrière plan la cathédrale

Piliers d'un ancien cloître

Piliers d’un ancien cloître

Ancien cloître aménagé en galerie

Ancien cloître aménagé en galerie

Le lendemain matin nous visitons le couvent Santa Catalina avec une guide en espagnol. Il est si vaste qu’il est semblable à une petite ville avec ses rues, ses jardins, ses cloîtres et ses parcs. Il a été construit en 1579. Il hébergeait 450 religieuses, qui n’avaient aucun contact avec le monde extérieur jusqu’en 1970. Aujourd’hui, il compte environ 40 religieuses. Nous avons vraiment trouvé ce couvent magnifique. Il est haut en couleur : bleu roi, ocre, blanc à la chaux, etc. C’est une visite à ne vraiment pas louper.

Ruelle fleurie du couvent

Ruelle fleurie du couvent

Couloir donnant sur un cloître

Couloir donnant sur un cloître

Escalier donnant sur les toitures non accessibles à présent)

Escalier donnant sur les toitures (non accessibles à présent)

Toujours des fleurs par-ci par-là

Toujours des fleurs par-ci par-là

Ruelle bordée de pots de fleurs

Ruelle bordée de pots de fleurs

Cantuto : fleur nationale du Pérou

Cantuto : fleur nationale du Pérou

Contraste de couleurs

Contraste de couleurs

Autre ruelle du couvent

Autre ruelle du couvent

Le midi nous décidons d’aller manger dans une picanteria : restaurant typique servant des plats péruviens. Le restaurant que nous choisissons est immense. Nous mangeons en extérieur puisqu’il fait beau et prenons 2 plats traditionnels :

– chupe de caramones : soupe de crevettes ressemblant un peu à la bisque de homard. Nous avons droit à un grand bavoir pour manger la soupe.

– rellenos de rocoto : petit poivron très pimenté avec des gros morceaux de viandes grillés.

Pour accompagner le repas nous prenons une jarre de chicha morada (boisson de maïs violet fermentée). Les portions sont gargantuesques, nous repartirons avec des barquettes de nos restes (qui nous ferons 2 autres repas!). En sortant du restaurant, nous voyons les gens faire la queue pour rentrer, pourtant c’est un très grand restaurant! Cela prouve de la popularité de cette picanteria. Après ce festin, une sieste s’impose.

à la picanteria où les portions sont gargantuesques

à la picanteria où les portions sont gargantuesques

à table!

à table!

En fin d’après-midi, nous sortons pour visiter encore quelques rues et ruelles de la ville. La Plaza de Armas est joliment éclairée une fois la nuit tombée : église et arcades de la place. Le soir, nous faisons nos sacs car demain matin nous partons à 3h30 pour une randonnée dans le canyon de Colca.

Depuis le parvis de la cathédrale

Depuis le parvis de la cathédrale

Cathédrale d'Arequipa de nuit

Cathédrale d’Arequipa de nuit

La galerie photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 reflexions sur “Arequipa

  1. Pingback: Canyon de Colca - MAIS ILS SONT OU ?!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :